Après le report des élections, des rumeurs font étant d'un risque d'isolement de la ville de Butembo à cause de la maladie à VIRUS EBOLA. La maladie est loin de dire son dernier mot et les cas ne font que se multiplier  
Occurred in Beni-Butembo, Congo (Democratic Republic of the) on December 26, 2018, at 10:05 AM
Reported by anonymous via Internet on December 26, 2018, at 12:00 PM in Goma, Congo (Democratic Republic of the)

This rumour is confirmed true and is of medium priority – here's why:
Beating bullets even in the rain at the Ebola response facilities in Beni, protesters are still trying to burn the houses.

DIRECTION GENERALE DE LUTTE CONTRE LA MALADIE
SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L’ITURI
Jeudi 27 décembre 2018

Situation épidémiologique
• Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 591, dont 543 confirmés et 48 probables. Au total, il y a eu 357 décès (309 confirmés et 48 probables) et 203 personnes guéries.
• 12 cas suspects en cours d’investigation.
o Les activités de surveillance par les équipes de Beni et Butembo ont été fortement limitées ce jeudi 27 décembre 2018 suite aux manifestations de la population. Ainsi, très peu d’alertes ont pu être investiguées.
• 6 nouveaux cas confirmés, dont 2 à Kalunguta, 2 à Oicha, 1 à Beni et 1 à Komanda.
• 1 nouveau décès de cas confirmé à Beni (décès communautaire).
• 2 nouvelles personnes sorties guéries du CTE de Butembo.

Actualités
Centre de transit de Beni
• Ce jeudi 27 décembre 2018, des manifestants ont vandalisé des installations situées à l’intérieur de l’enclos du Centre de Transit de Beni où sont traités les cas suspects en attente des résultats du test de laboratoire. Il ne s’agissait pas du Centre de Traitement d’Ebola dans lequel sont traités et isolés les cas confirmés.

• L’ampleur des dégâts matériels est en cours d’évaluation. Les tentes dans lesquelles se réunissent les équipes en charge des enterrements dignes et sécurisés ont été partiellement brûlées. Les manifestants ont également volé quelques chaises, tables et bâches au Centre de Transit. Certaines installations électriques et sanitaires du Centre de Transit ont été endommagées rendant le Centre non-fonctionnel pour l’instant.

• Quand les manifestants sont arrivés, 24 cas suspects étaient traités au Centre de Transit. Parmi ces patients, trois étaient dans un état sérieux et n’ont pas pu quitter leur lit au moment des troubles. Après le départ des manifestants, ils ont été transférés au Centre de Traitement d’Ebola (CTE) pour attendre le résultat de leurs tests de laboratoire.

• Sur les 21 cas suspects ayant quitté le Centre de Transit, 17 avaient déjà été testés négatifs pour Ebola une première fois et ils attendaient de faire le deuxième test laboratoire avant d’être déchargés. Les 4 patients restants avaient déjà été prélevés et attendaient les résultats de leur premier test de laboratoire.

• Les équipes médicales sont en contact avec les familles des patients ayant quitté le Centre de Transit. Plus tard dans l’après-midi, 11 patients sont revenus d’eux-mêmes et ont été installés dans des tentes supplémentaires installées au Centre de Traitement d’Ebola pour pouvoir les accueillir. Bien que ces patients soient toujours traumatisés par les évènements survenus dans la matinée, ils sont revenus car ils comprennent qu’une prise en charge rapide et adéquate augmentera leur chance de survie s’il s’avère qu’ils sont contaminés par le virus Ebola.
Loading...

This heatmap depicts the spread of rumours over time. Hotter areas of the map denote earlier sightings, while cooler areas indicate delayed dispersion.

Location Reported by Via Date
Goma, Congo (Democratic Republic of the) anonymous Internet 26-Dec-2018 @ 12:00 PM

None yet.