EBOLA: April 17, 2019, the cumulative number of cases is 1290 cases (1224 confirmed and 66 probables), 833 deaths and 379 people cured - 17 new confirmed cases  
Occurred in Butembo, Congo (Democratic Republic of the) on March 16, 2019, at 6:40 PM
Reported by anonymous via Email on March 16, 2019, at 8:30 PM in GOMA, Congo (Democratic Republic of the)

This rumour is confirmed true and is of high priority – here's why:
DIRECTION GENERALE DE LUTTE CONTRE LA MALADIE
SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L’ITURI
Mercredi, 17 avril 2019

Situation épidémiologique
• Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 1.290, dont 1.224 confirmés et 66 probables. Au total, il y a eu 833 décès (767 confirmés et 66 probables) et 379 personnes guéries.
• 251 cas suspects en cours d’investigation ;
• 17 nouveaux cas confirmés, dont 11 à Katwa, 4 à Butembo, et 2 à Mandima ;
• 12 nouveaux décès de cas confirmés, dont
o 10 décès communautaires, dont 7 à Katwa, 2 à Mandima et 1 à Butembo ;
o 2 décès au CTE de Butembo ;
• 5 nouveaux guéris, dont 3 sortis du CTE de Katwa, 1 de Beni et 1 de Butembo.


Actualités

Les leaders communautaires s’impliquent davantage dans la sensibilisation de la population
• Les chefs coutumiers du territoire de Beni-Lubero, réunis au sein de l’Alliance nationale des chefs traditionnels du Nord-Kivu à Butembo, ont adressé un message de sensibilisation à la population et des recommandations aux équipes de la riposte pour mettre fin à l’épidémie d’Ebola chez eux. Tenant compte de la gravité de la situation, ils ont demandé à la population de se désolidariser de toute personne qui minimise la maladie à virus Ebola, et de considérer qu’Ebola est une maladie qui existe réellement. Par ailleurs, il a demandé aux mamans et aux jeunes filles, qui dans la tradition s’occupent de l’hygiène et des soins des malades à la maison, de ne pas jeter des pierres contre les équipes de la riposte. Enfin, ils ont demandé aux équipes de la riposte de veiller à ce que leurs stratégies respectent le plus possible les habitudes des populations affectées afin d’assurer une meilleure acceptation de leurs interventions par la communauté.

• Deux députés nationaux de la province de l’Ituri, Kambale Ezechiel Barnabas et Kakule Mupopolo Floribert, ont effectué une mission de 3 jours à Biakato, dans la zone de santé de Mandima pour sensibiliser la population et lui demander de collaborer avec les équipes de la riposte. Cette localité a connu une augmentation importante de cas confirmés Ebola ces 5 dernières semaines en raison de la difficulté des équipes de la riposte à accéder aux malades suite à la réticence communautaire. Ils ont clôturé leur voyage avec un meeting populaire le dimanche 14 avril 2019 en présence de l’administrateur du territoire durant lequel ils ont rappelé les mesures de prévention à respecter pour arrêter la propagation de l’épidémie.

• A Lubero, le Conseil territorial de la jeunesse a lancé un engagement de la jeunesse pour mettre fin à l’épidémie d’Ebola chez eux. Les membres du Conseil ont mis en place des mesures visant à soutenir les efforts des équipes de la riposte, en particulier la surveillance à base communautaire et le respect des mesures d’hygiène dans leur milieu.

Lueur d’espoir à Katwa et Butembo
• Un vent de panique a soufflé sur les zones de Katwa et Butembo à cause de l’accélération de la propagation de l’épidémie dans la communauté suite aux attaques ciblées contre les deux CTE de la ville. La montée de l’insécurité et de la violence contre les équipes de la riposte les avait empêché d’effectuer des interventions essentielles pour briser la chaîne de transmission et ralentir la propagation de l’épidémie dans la communauté, plus particulièrement le suivi des contacts, la vaccination et la décontamination des ménages.

• Toutefois, Dr Jean-Paul Mundama, président de la commission prévention à Butembo, se veut optimiste et constate avec satisfaction la levée des résistances dans les foyers les plus résistants de la ville, tels que Mutsanga et Wayene. Ainsi, les équipes commencent à découvrir les malades cachés dans la communauté. Si toutes les interventions de santé publique autour des cas et décès confirmés sont effectuées sans obstacle, la chaîne de transmission sera peu à peu brisée, le nombre de cas commencera à diminuer et l’épidémie pourra être maîtrisée. Bien que l’augmentation rapide du nombre de cas confirmés ces dernières semaines puisse inquiéter, l’épidémie reste en réalité concentrée dans certaines aires de santé bien identifiées et il n’y a pas eu d’extension géographique du virus. L'épidémie a juste repris dans des zones qui avaient déjà été touchées eà cause de la mobilité des malades. Les principaux foyers de l’épidémie restent concentrés dans les zones de santé de Katwa, Vuhovi, Masereka et Mandima.

Vaccination
• Depuis le début de la vaccination le 8 août 2018, 101.589 personnes ont été vaccinées, dont, 26.646 à Katwa, 22.179 à Beni, 12.447 à Butembo, 6.596 à Mabalako, 4.300 à Mandima, 3.080 à Kalunguta, 3.070 à Goma, 2.540 à Oicha, 2.507 à Komanda, 1.845 à Vuhovi, 1.729 à Masereka, 1.649 à Kyondo, 1.630 à Kayina, 1.487 à Bunia, 1.357 à Karisimbi, 1.193 à Lubero, 1.027 à Musienene, 1.025 à Biena, 772 à Mutwanga, 690 à Rutshuru, 557 à Rwampara (Ituri), 527 à Nyankunde, 496 à Mangurujipa, 420 à Mambasa, 355 à Tchomia, 333 à Lolwa, 342 à Kirotshe, 254 à Alimbongo, 250 à Mweso, 245 à Kibirizi, 161 à Nyiragongo, 97 à Watsa (Haut-Uélé) et 13 à Kisangani.

• Le seul vaccin à être utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Éthique dans sa décision du 19 mai 2018.


--------------------------------
LEXIQUE
• Un décès communautaire est tout décès survenu en dehors d'un Centre de Traitement Ebola.
• Un cas probable est un décès pour lequel il n'a pas été possible d'obtenir des échantillons biologiques pour confirmation au laboratoire mais où les investigations ont révélé un lien épidémiologique avec un cas confirmé ou probable.

Mardi, 16 avril 2019

Situation épidémiologique
• Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 1.273, dont 1.207 confirmés et 66 probables. Au total, il y a eu 821 décès (755confirmés et 66 probables) et 374 personnes guéries.
• 303 cas suspects en cours d’investigation ;
• 9 nouveaux cas confirmés, dont 3 à Katwa, 3 à Butembo, 1 à Masereka, 1 à Mandima et 1 à Kyondo ;
• 7 nouveaux décès de cas confirmés, dont
o 4 décès communautaires, dont 2 à Butembo, 1 à Katwa et 1 à Mandima ;
o 3 décès au CTE, dont 2 à Butembo et 1 à Katwa.

Lundi, 15 avril 2019

Situation épidémiologique
• Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 1.264, dont 1.198 confirmés et 66 probables. Au total, il y a eu 814 décès (748 confirmés et 66 probables) et 374 personnes guéries.
• 231 cas suspects en cours d’investigation ;
• 13 nouveaux cas confirmés, dont 7 à Katwa, 2 à Mabalako, 1 à Mandima, 1 à Musienene, 1 à Butembo et 1 à Oicha ;
• 11 nouveaux décès de cas confirmés, dont
o 6 décès communautaires, dont 4 à Katwa et 2 à Mabalako ;
o 5 décès au CTE, dont 3 à Katwa et 2 à Butembo ;
• 3 nouveaux guéris, dont 1 sorti du CTE de Butembo, 1 du CTE de Beni et 1 du CTE de Mabalako ;
• 1 agent de santé de Katwa figure parmi les nouveaux cas confirmés (décès communautaire).
o Il s’agit d’une infirmière non vaccinée qui était contact d’un patient confirmé. Lorsqu’elle a commencé la maladie, elle s’est cachée et a été soignée à domicile par ses collègues du 4 au 13 avril 2019. Suite à la détérioration de son état clinique, elle a consulté un centre de santé de Butembo où elle est décédée.
o Le cumul des cas confirmés/probables parmi les agents de santé est de 89 (7 % de l’ensemble des cas confirmés/probables) dont 32 décès.

Dimanche, 14 avril 2019

Situation épidémiologique
• Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 1.251, dont 1.185 confirmés et 66 probables. Au total, il y a eu 803 décès (737 confirmés et 66 probables) et 371 personnes guéries.
• 290 cas suspects en cours d’investigation ;
• 11 nouveaux cas confirmés, dont 7 à Katwa, 2 à Mandima, 1 à Vuhovi, et 1 à Butembo ;
• 11 nouveaux décès de cas confirmés, dont
o 6 décès communautaires, dont 2 à Katwa, 2 à Mandima, 1 à Vuhovi et 1 à Butembo ;
o 5 décès au CTE/CT, dont 2 à Katwa, 2 à Butembo et 1 à Beni ;
• 6 nouveaux guéris, dont 4 sortis du CTE de Butembo, 1 du CTE de Beni et 1 du CTE de Katwa.

Samedi, 13 avril 2019

Situation épidémiologique
• Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 1.240, dont 1.174 confirmés et 66 probables. Au total, il y a eu 792 décès (726 confirmés et 66 probables) et 365 personnes guéries.
• 269 cas suspects en cours d’investigation ;
• 20 nouveaux cas confirmés, dont 16 à Katwa, 1 à Vuhovi, 1 à Mandima, et 2 à Beni ;
• 20 nouveaux décès de cas confirmés, dont
o 12 décès communautaires, dont 10 à Katwa, 1 à Beni et 1 à Mandima ;
 Le décès communautaire de Beni est un bébé mort-né dont la mère, cas confirmé, est décédée au CTE le 11 avril. Le bébé est mort lors du transfert de la mère vers le CTE.
o 8 décès au CTE, dont 5 à Katwa, 2 à Butembo et 1 à Beni ;
• 1 nouveau guéri sorti du CTE de Butembo.

Vendredi, 12 avril 2019

Situation épidémiologique
• Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 1.220, dont 1.154 confirmés et 66 probables. Au total, il y a eu 772 décès (706 confirmés et 66 probables) et 364 personnes guéries.
• 287 cas suspects en cours d’investigation ;
• 14 nouveaux cas confirmés, dont 8 à Katwa, 2 à Vuhovi, 1 à Mandima, 1 à Butembo, 1 à Komanda, et 1 à Beni ;
• 8 nouveaux décès de cas confirmés, dont
o 4 décès communautaires à Katwa ;
o 4 décès au CTE, dont 2 à Katwa, 1 à Butembo et 1 à Beni ;
• 6 nouveaux guéris dont 4 sortis du CTE de Butembo, 1 du CTE de Katwa et 1 du CTE de Beni ;
• 1 agent de santé de Beni figure parmi les nouveaux cas confirmés. Le cumul des cas confirmés/probables parmi les agents de santé est de 88 (7,2 % de l’ensemble des cas confirmés/probables) dont 31 décès.

://www.who.int/fr/news-room/detail/12-04-2019-statement-on-the-meeting-of-the-international-health-regulations-(2005)-emergency-committee-for-ebola-virus-disease-in-the-democratic-republic-of-the-congo-on-12th-april-2019

Jeudi, 11 avril 2019
Situation épidémiologique
• Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 1.206, dont 1.140 confirmés et 66 probables. Au total, il y a eu 764 décès (698 confirmés et 66 probables) et 358 personnes guéries.
• 246 cas suspects en cours d’investigation ;
• 20 nouveaux cas confirmés, dont 8 à Katwa, 7 à Vuhovi, 2 à Mabalako, 1 à Butembo, 1 à Komanda, et 1 à Beni ;
o Une nouvelle patiente de Katwa s’est présentée volontairement au CTE dès l’apparition des premiers symptômes.
o Les 2 cas de Mabalako sont les parents d’un cas confirmé de Katwa décédé le 6 avril qui avaient fui à Mabalako pour éviter les équipes de la riposte. Le couple a été retrouvé dans une zone non sécurisée de Mabalako à un stade avancé de la maladie mais ont refusé d’être transférés au CTE.
• 13 nouveaux décès de cas confirmés, dont
o 6 décès communautaires dont 2 à Katwa, 2 à Mabalako, 1 à Butembo et 1 à Komanda ;
o 7 décès au CTE, dont 6 à Katwa et 1 à Butembo ;
• 4 nouveaux guéris dont 3 sortis du CTE de Butembo et 1 du CTE de Beni ;
• Sortie du suivi des 107 contacts identifiés autour du cas confirmé de Bunia.

Situation au lundi 8 avril 2019
- Au total, 1.154 cas (1.088 confirmés et 66 probables), 731 décès et 350 personnes guéries
- 8 nouveaux cas confirmés
- 10 nouveaux décès de cas confirmés
- 5 nouveaux guéris
- 248 cas suspects

Situation au dimanche 7 avril 2019
- Au total, 1.146 cas (1.080 confirmés et 66 probables), 721 décès et 345 personnes guéries
- 16 nouveaux cas confirmés
- 7 nouveaux décès de cas confirmés
- 3 nouveaux guéris
- 303 cas suspects

Jeudi, 28 mars 2019

Situation épidémiologique
• Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 1.044, dont 978 confirmés et 66 probables. Au total, il y a eu 652 décès (586 confirmés et 66 probables) et 325 personnes guéries.
• 218 cas suspects en cours d’investigation ;
• 14 nouveaux cas confirmés, dont 6 à Katwa, 4 à Vuhovi, 1 à Beni, 1 à Lubero, 1 à Oicha et 1 à Mandima ;
• 9 nouveaux décès de cas confirmés, dont
o 4 décès communautaires, dont 3 à Vuhovi et 1 à Mandima ;
o 5 décès au CTE, dont 4 à Butembo et 1 à Mabalako ;
• 1 nouveau cas probable validé à Vuhovi dont le décès est survenu le 1e mars 2019. Il s’agit du garde-malade d’un patient confirmé décédé le 14 février 2019 à Vuhovi.
• 1 nouveau patient guéri sorti du CTE de Mabalako ;
• 2 agents de santé parmi les nouveaux cas confirmés de Katwa, tous travaillant dans la formation sanitaire de l’aire de santé de Muchanga dans laquelle plusieurs cas confirmés sont passés depuis le 10 mars 2019. Le cumul des cas confirmés/probables parmi les agents de santé est de 80 (7.7% de l’ensemble des cas confirmés/probables) dont 27 décès.

/!\ Les données présentées dans ce tableau sont susceptibles de changer ultérieurement, après investigations approfondies et après redistribution des cas et décès dans leurs zones de santé respectives.

Actualités

Beni et Oicha : Réactivation de l’épidémie suite à la mobilité de la population
• En raison d’un réseau routier relativement bien développé, la population du Nord-Kivu est très mobile et voyage fréquemment d’une zone de santé à une autre. Cette mobilité est la principale cause de réactivation de l’épidémie dans des zones de santé où la transmission du virus avait déjà été arrêtée.
• Tel est notamment le cas de Beni qui n’avait enregistré aucun nouveau cas confirmé entre le 21 février et le 20 mars 2019. Depuis le 20 mars, le foyer de Beni a été réactivé après qu’une personne contaminée par le virus Ebola venant de Biakato Mine (Mandima) se soit déplacée à Beni pour se faire soigner. Les investigations préliminaires ont révélé que sur les sept nouvelles personnes confirmées notifiées à Beni depuis le 20 mars, six sont liées à une chaîne de transmission de Biakato Mine et une a été contaminée après avoir assisté aux funérailles d’un cas confirmé à Butembo.
• Il en est de même pour les deux derniers nouveaux cas confirmés à Oicha. Ce sont les membres de la famille d’un enfant cas confirmé provenant de Biakato Mine décédé à Oicha le 20 mars.

Mercredi, 27 mars 2019

Situation épidémiologique
• Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 1.029, dont 964 confirmés et 65 probables. Au total, il y a eu 642 décès (577 confirmés et 65 probables) et 324 personnes guéries.
• 239 cas suspects en cours d’investigation ;
• 7 nouveaux cas confirmés, dont 4 à Katwa, 2 à Beni, et 1 à Oicha ;
• 3 nouveaux décès de cas confirmés, dont
o 2 décès communautaires à Katwa ;
o 1 décès au CTE de Butembo.

Actualités

Katwa : Importance de la décontamination des ménages et des centres de santé
• Parmi les quatre nouveaux cas confirmés de Katwa rapportés ce jour, trois proviennent de l’aire de santé de Muchanga. Ces trois personnes ont été prises en charge dans la même formation sanitaire dans laquelle sept patients confirmés ont été hospitalisés depuis le 10 mars 2019, indiquant une possible transmission nosocomiale du virus. Toutefois, aucune activité de décontamination n’avait pu être réalisée après la notification de chaque nouveau cas confirmé à cause du refus de la communauté environnante.
• Comme expliqué dans le bulletin du 26 mars 2019, la prévention et le contrôle des infections est un pilier essentiel pour briser la chaîne de transmission du virus et mettre fin à la propagation du virus. Ainsi, lorsqu’une personne contaminée par le virus Ebola est soignée dans un centre de santé, en dehors du Centre de Traitement Ebola, la décontamination dudit centre est importante pour éviter que d’autres patients soient également contaminés par la suite.

Vaccination
• Depuis le début de la vaccination le 8 août 2018, 92.172 personnes ont été vaccinées, dont, 22.937 à Katwa, 21.125 à Beni, 11.219 à Butembo, 6.109 à Mabalako, 3.130 à Mandima, 3.005 à Kalunguta, 2.871 à Goma, 2.317 à Komanda, 2.258 à Oicha, 1.630 à Kayina, 1.629 à Masereka, 1.409 à Bunia, 1.389 à Kyondo, 1.357 à Karisimbi, 1.353 à Vuhovi, 1.091 à Lubero, 1.025 à Biena, 936 à Musienene, 772 à Mutwanga, 690 à Rutshuru, 557 à Rwampara (Ituri), 527 à Nyankunde, 496 à Mangurujipa, 355 à Tchomia, 333 à Lolwa, 342 à Kirotshe, 280 à Mambasa, 254 à Alimbongo, 250 à Mweso, 245 à Kibirizi, 161 à Nyiragongo, 97 à Watsa (Haut-Uélé) et 13 à Kisangani.

• Le seul vaccin à être utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Éthique dans sa décision du 19 mai 2018.

Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 943, dont 878 confirmés et 65 probables. Au total, il y a eu 594 décès (529 confirmés et 65 probables) et 311 personnes guéries.
• 237 cas suspects en cours d’investigation ;
• 7 nouveaux cas confirmés, dont 2 à Kyondo, 2 à Katwa, 1 à Butembo, 1 à Masereka et 1 à Vuhovi ;
- 3 nouveaux décès de cas confirmés, dont
- 2 décès communautaires, dont 1 à Masereka et 1 à Katwa ;
- 1 décès au CTE de Mabalako (c’est un patient venant de Mandima) ;
- 1 nouveau patient guéri sorti du CTE Butembo.
Loading...

This heatmap depicts the spread of rumours over time. Hotter areas of the map denote earlier sightings, while cooler areas indicate delayed dispersion.

Location Reported by Via Date
GOMA, Congo (Democratic Republic of the) anonymous Email 16-Mar-2019 @ 8:30 PM

None yet.